Et si votre personnage venait tout changer?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]

Aller en bas 
AuteurMessage
Laura S. Lunadeus
L'esprit libre / Admin suprème
avatar

Messages : 122
Points : 162
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Probablement dans mon bureau

Feuille de personnage
Camp: Bien
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de houx; 30,3 cm; crochet de basilic

MessageSujet: Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]   Ven 2 Nov - 10:55


    Alors que j'avançais dans la grande salle, je me faisait des réflexions sur ma situation. Harry marchait devant , Minerva le menait comme elle l'avait fait avec moi. Je savais qu'elle lui donnerait beaucoup. Elle donnait toujours tout ce qu'elle pouvait à ses élèves. Je pensais prendre exemple sur elle mais je me suis vite rendue à l'évidence, je ne serais jamais assez patiente, jamais assez à l'écoute, jamais assez dans mon élément pour pouvoir être à la hauteur. Mais elle le pouvait. Dans un sens, elle me rassurait et bien que compétente, je ne savais pas enseigner. La savoir derrière moi me détendais un peu.
    Il y avait aussi cette fille, Granger, qui en savait peut-être un peu trop pour être tranquille et m'accorder sa confiance. Et puis elle se méfiait, c'était évident. Elle avait peut-être même peur de moi. Allez savoir, et puis elle n'avait pas tout à fait tords. Parfois je me demandais ce que j'étais. Si j'avais choisi de faire partie des Mangemorts, n'étais-ce pas ma vrai nature? Vouloir me racheter, n'étais-ce pas simplement pour me convaincre? Il m'arrivait de me mettre en colère pour rien, de devenir violente sans y faire réellement attention, de faire des malaises pour presque rien. Entre le seigneur des ténèbres et la prison, j'avais changé. Beaucoup trop. Même suffisamment pour ne pas toujours me reconnaître.
    Je n'étais pas non plus certaine de ce que je pensais d'Harry. En le regardant, je ne pouvais m'empêcher de penser à son père. Un père que malgré moi je ne pouvais apprécier. Probablement étais-ce encore une erreur mais je ne savais décidément pas ce qui est juste ou non. Une situation des plus inconfortables et que je ne recommande à personne.
    Les élèves avançaient, Minerva devant eux, le professeur Dumbledore s'était levé pour les accueillir. Plus j'avançais, plus j'étais anxieuse. En me voyant en queue du défilé, il s'adressa par signe pour me dire de le rejoindre. Je me suis exécuté non pas sans une certaine difficulté du fait de la masse d'élèves entre nous mais j'y suis parvenue tout de même. Il s'est adressé à moi à voix basse en m'indiquant une place à la table des professeurs. J'ai beau savoir rester impassible, je n'ai pas réussit à  cacher ce moment d'arrêt en voyant cette place. Elle était à la droite du directeur, entre Rolanda et... Rolanda et Severus. Il était resté à Poudlard. Il me fixait tout en gardant son calme naturel. Je ne savais pas si sa réaction était de l'indifférence pour d'autres préoccupations après le travail ou simplement parce qu'il ne voulait rien montrer en publique. De mon côté, le cœur battant, j'étais en panique plus que totale et je ne savais plus du tout quoi faire. Ce fût Albus qui me poussa un peu vers cette place qui me coinçait.
    Puis Minerva débuta la répartition. Du coup, plus personne ne faisait attention aux pauvres profs qui se faisaient profondément... bref qui n'en n'avait pas grand chose à fiche puisqu'ils n'étaient pas directeurs de maison. Rolanda s'est donc mis en tête de briser la glace.

    « -Bienvenue parmi nous.
    -Je vous remercie.
    -Anxieuse je suppose.
    -Oui mais il me semble que c'est le lot de tout nouveau professeur.
    -C'est une évidence. Rolanda Bibine.
    -Laura Lunadeus.
    -Oui, nous sommes prévenus, en règle générale.
    -Super.
    -Ne vous en faites pas, vous vous intégrerez assez vite. Le tout est de s'imposer rapidement avec les élèves.
    -Je ne pense pas avoir trop de problèmes avec cela. »

    Petit rire, chacune serre la main de l'autre et retour au silence.
    Une fois la répartition achevée, le professeur Dumbledore qui devait s’asseoir comme toujours après la répartition était tout de même resté debout. Tout le monde était pendu à ses lèvres en attendant la fin de son discours pour pouvoir manger. Malheureusement pour moi, cela n'allait pas prendre trop de temps mais j'allais en prendre pour mon grade.

    « -Bienvenue à vous chers première année et bienvenue à ceux qui sont là depuis plus longtemps. Peut-être trop longtemps me direz-vous. *rire collectif* Mais souhaitons également la bienvenue au professeur Lunadeus qui enseignera les sortilèges cette année. Le professeur Flitwick qui occupait ce poste les années précédentes pourra -à sa demande- vous enseigner différents arts. Cela semblait lui tenir à cœur et qui étais-je pour lui refuser. *rire collectif plus forcé qu'autre chose* De plus, je suis certains que vous étiez tous au courant que notre professeur de soins aux créatures magiques nous avait quitté. Accueillons donc votre nouvelle enseignante qui... qui n'est pas encore arrivée. J'ajouterais que le professeur Quirrell assurera les cours de défense contre les forces du mal. Bonne chance à tous les quatre. »

    Je baissai donc le tête en signe de reconnaissance aux applaudissements qui suivirent et regardais la chaise vide un peu plus loin avant que le directeur ne reprenne.

    « J'ai également procédé à quelques changements au niveau des la direction des maisons. »

    Rolanda se pencha vers moi et me chuchota qu'il disait toujours cela même si jamais rien ne changeait.

    « La direction générale est assuré par moi, secondée par le professeur McGonagall. Le professeur Chourave dirigera la maison Poufsouffle  une fois de plus, le professeur Flitwick prendra en charge la maison Serdaigle, le professeur Rogue s'assurera du bon fonctionnement de la maison Serpentard et les Gryffondors seront gérés par le professeur Lunadeus relevant ainsi...
    -Pardon? Mais cela défi toute logique professeur! Je suis tout sauf qualifiée pour...
    -Relevant ainsi le professeur McGonagall de ses fonctions de directrice de maison et lui permettant de se consacrer à ses activités de directrice adjointe. »

    J'avais cessé de me battre contre un homme tel qu'Albus Dumbledore. Mais je maintenait et maintient encore que ce poste de directrice de maison était une belle ânerie. J'étais dans la maison Serpentard, pas Gryffondor! Enfin, de toute façon ce que le directeur demande, le directeur l'obtient.
    Puis d'un seul coup, la porte s'est ouverte et toute la salle s'est tourné vers la furie rousse qui est entrée en haletant. Elle a à peine pris le temps de s'excuser avant de me dévisager sans que je comprenne pourquoi. Puis elle repris ses esprits. Le sourire qu'elle arborait malgré sa situation me choquait profondément. Qui est aussi détendu en étant arrivé avec autant de retard? Le fait est qu'elle devait se sentir aussi bien que possible et avançait tout à fait détendue en regardant autour d'elle. Des murmures fusaient autour d'elle mais de là où j'étais, je n'ai pas pris la peine de réellement écouter. Dumbledore pris la parole

    « Ah, professeur Hart. J'ai déjà prévenu l'assemblée de votre arrivée. »

    Et contrairement à ce que j'avais eu, un tonnerre d’applaudissements retentit dans toute la grande salle. Je n'avais certes pas une super tête mais quand même... C'est n'importe quoi! Et puis elle est passé à côté d'Harry et là encore, elle eut un moment d'arrêt. Moi j'ai levé les yeux au ciel et suis vite retourné sur elle pour éviter le regard de mon voisin. Je ne la sentais pas cette année.
    Ce soir-là, je n'ai pas mangé. Trop anxieuse. Trop mal à l'aise. Pas assez chez moi. Et trop fatiguée. Je sais que ne pas prendre soin de moi comme ça ne m'aiderai pas à reprendre une apparence plus... plus normale. La prison m'avait donné une apparence de cadavre ambulant et ce n'était pas en sautant des repas que j'allais m'arranger. Mais c'était plus fort que moi.
    Et puis il y avait Harry à la table des Gryffondors qui fixait mon voisin de droite avec insistance. Voisin que je ne voulais pas voir directement avant au moins deux ans. Une situation bien compliquée pour pas grand chose finalement. Mais que voulez-vous, la crainte est courante chez tout être vivant.

    Après le dîner, les directeurs de maison doivent mener leurs élèves de première année en leur salle commune et leur fournir le mot de passe. Le professeur Dumbledore ne pensa même pas à me fournir le moindre renseignement et ce fût le préfet des rouges et or qui me donna le mot de passe. Bande d'amateurs. Comme toujours, il fallait tout faire soi-même. Par chance je savais où se trouvait la salle commune. Donc je vais devant la table des Gryffondors et prend un air froid et autoritaire que j'ai toujours aimé.

    « Première année, je vous pris. Bien, suivez-moi. »

    J'ai pris les devant dans les escaliers et ai essayé de me souvenir de tout ce qui m'avait été dit le jour de mon arrivée. Cela étant dit, c'était plus facile à dire qu'à faire.

    « Ne traînez pas je vous pris. Et méfiez-vous des escaliers, ils n'en font qu'à leur tête. »

    Pendant quelques secondes, j'ai cru avoir oublié où se trouvait cette salle mais cela n'avait pas duré très longtemps.

    « Caput Draconis. Allez, ne traînez pas. »

    Nous sommes tous entré dans la salle commune et je me suis sentie un peu mal en revoyant ce lieu de vie où ma sœur avait passé sept ans de sa vie.

    « Bien, ces escaliers mènent au dortoir des garçons et ceux-ci au dortoir des filles. Vos emplois du temps vous seront communiqués demain dans la mâtiné... Je vous doit également une certaine franchise. Le poste de directrice de maison ne me convient pas plus qu'a vous mais cependant, une conduite des plus exemplaire est attendue de votre part. J'espère avoir été des plus claires. »

    Un gros silence était là et ma satisfaction aussi. Pour une première impression, je ne suis pas certaine qu'elle était bonne. Enfin bon, de toute façon, je n'étais pas là pour me faire des amis. Surtout dans cette maison!
    Je ne savais pas bien que faire après être sortie de leur salle commune dans le sens où le directeur n'avait pas daigné me dire où se trouvaient mes appartements. En passant devant la salle des professeurs, j'entendis des rires, et en entrant, certains de mes nouveaux collègues en train de boire du jus de citrouille en se racontant je ne sais quoi.

    « -Ah, professeur Lunadeus. Vous vous joignez à nous?
    -Euh, je ne suis pas certaine...
    -Allons, nous ne sommes qu'entre nous ici.
    -Je vois cela professeur McGonagall.
    -Oh, je vous en pris, appelez-moi Minerva très chère.
    -Oui, vous voilà de l'autre côté de la barrière.
    -D'ailleurs, de quelle école venez-vous? Je n'ai pas souvenir d'une Lunadeus dans notre école.
    -Euh, je...
    -De l'institut des sorcières de Salem des États-Unis. »

    De toute évidence, Dumbledore avait tout prévu et certains étaient au courant d'une partie de ma situation. Minerva m'entraîna à part et chuchota pour plus de discrétion.

    « -Le professeur Dumbledore à gardé  une certaine discrétion à votre sujet mais je n'en sait plus qu'eux simplement parce que je suis sous-directrice.
    -Plus à quel point?
    -Disons suffisamment, Rose.
    -Professeur, je ne souhaite pas...
    -Non, non, vous n'avez rien à craindre de moi. Et puis, vous avez sût vous rattraper et le directeur vous accorde son entière confiance. Tout le monde vous suivra ici.
    -Je ne suis pas certaine que ce soit réellement de la confiance.
    -Et bien vous aurez au moins la mienne. »

    Et boom! Voilà comment à débuté une réelle relation avec Minerva. Cette femme est vraiment trop forte. Et c'est avec elle que j'ai rejoint les autres. Rejoint les autres après avoir dévisagé la fille qui était assise en face de Severus qu'elle ne regardait que très brièvement.

    « -Je suppose que le professeur Dumbledore ne vous a rien dit concernant votre vie ici.
    -Et bien, c'est un peu ça. Au moins je sais ce que je suis censée enseigner et que je suis directrice de maison.
    -Oui, c'est déjà bien le connaissant.
    -Bon, alors sachez que vous possédez les appartements de la tour sud. Une salle de travail vous à également été mise à disposition ainsi qu'un petit bureau à vous.
    -Alors que dire de plus?
    -Peut-être rien mais vous conduire me semble une bonne idée. Professeur Rogue, voulez-vous bien l'accompagner dans la tour sud? A moins qu'elle ne souhaite rester un peu.
    -Oh, euh, j'ai pas mal de sommeil à rattraper alors je ne pense pas rester très longtemps.
    -Bien entendu Minerva. »

    Il était en train d'écrire je ne sais quoi dans un coin alors que les autres étaient debout un verre à la main. Severus a lâché sa plume et était venu vers moi comme si nous ne nous connaissions pas. Alors que l'autre fille il lui avait parlé avec une sorte de sourire louche que je n'aimais pas du tout.
    Une fois hors de la salle, nous ne nous sommes pas parlé alors qu'il marchait un peu en avant. Je me posait un nombre de questions plus qu'important sans oser lui soumettre. Après une montée plutôt longue mais vivifiante, il a ouvert une porte donnant sur un bureau que nous avons traversé et atteint une pièce à l'arrière.

    « -Si vous le souhaitez, vous pouvez personnaliser un peu les lieux...
    -Depuis quand me vouvoies-tu?
    -Oui, pardon, c'est un réflexe. C'est que, cela faisait un certain temps que... enfin ça faisait longtemps. Tu es sublime avec les cheveux longs.
    -As-tu été voir quelqu'un d'autre?
    -Euh, j'ai peur de ne pas comprendre où tu veux en venir.
    -Je te demande simplement si tu as eu une liaison avec une autre que moi. Ce que je comprendrai très bien puisque j'étais en prison, que tu étais seul et que de toute évidence j'ai beaucoup changé que ce soit physiquement ou mentalement.
    -Oui, euh, et bien non, je n'ai été voir personne.
    -C'était très gentil, les roses.
    -J'aurais vraiment aimé faire plus.
    -Je t'assure que c'était déjà beaucoup pour moi.
    -Je t'aime, tu devrais le savoir.
    -Je le sais. Je t'aime aussi.
    -C'est bon que tu sois sortis. »

    Il y eut un blanc puis il me pris dans ses bras. Je n'avais jamais ressenti quelque chose comme cela depuis des année et j'étais bien. Cela lui était égal que je soit resté loin, cela lui était égal que j'ai changé, cela lui était égal ce que j'avais pensé de lui et moi aussi je n'en aurait pas tenu compte à sa place.  


____________________________________

La lumière prend parfois forme humaine
Il y a des personnes dont on ne peut se passer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-new-hogwart.fr1.co
Severus Rogue
L'hermite par nature / Admin suprème
avatar

Messages : 25
Points : 38
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : Les cachots ou un autre coin sombre

Feuille de personnage
Camp: Bien
Particularité: anormalement normal(e)
Baguette: 37 cm, bois de houx, plume de phénix

MessageSujet: Re: Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]   Mar 12 Mar - 18:29

    Et voilà, c'était la rentrée. En fait c'était la période de l'année où Severus Rogue était le plus indécis. En effet, d'un côté il y avait la satisfaction d'être le directeur de la maison Serpentard et de pouvoir remettre en course le trophée des maisons qu'il avait encore remporté, et de l'autre il y avait la nouvelle vague d'élèves et son lot d'ennuis pour l'année. Et puis quand même il faut dire que cette année allait voir apparaître quelque chose de différent, de pesant dans l'atmosphère du château. Cet enfant survivant, fils d'un grand ennemi et d'une ancienne amie du jeune Severus, allait faire son entrée dans le monde magique. De vieilles rancœurs allaient refaire surface. Cependant, alors que notre professeur réorganisait son bureau, un doux espoir berçait son cœur. Cassandre Lewis avait laisser entendre que Rose Evans, alias Laura Lunadeus avait été libéré. Je ne parle ici que d'espoir car Cassandre n'est pas toujours une source très fiable et il était tout à fait possible qu'elle n'est dit cela que pour ennuyer Severus. Malgré tout, c'était un sujet sur lequel il ne fallait pas trop plaisanter. Alors dans le doute, il avait décidé de laisser une chance à cette information pour le moins surprenante.
    Alors au moment d'aller dans la grande salle pour le dîner, c'était la boule au ventre qu'il s'y était rendu d'un pas tout de même un peu hésitant. Et puis personne. Enfin, personne susceptible de l’intéresser pour le moment. Je pourrais tout aussi bien dire: pas de Laura. Bah oui, c'est ça qu'il attendait et qui ne venait pas.
    *Pourquoi ne suis-je pas surpris finalement?..*
    Alors c'est triste et de nouveau aussi froid que la glace qu'il pris sa place à la table des professeurs devant les élèves qui se retrouvaient autour des tables. Et c'est l’ennui qui pris notre Severus finalement un peu trop atteint par la rumeur de Cassandre. Et puis il y avait la chaise vide à ses côtés alors pour s'occuper un peu il s'était mis en tête de savoir qui allait s'y asseoir. D'après ses estimations, le nouveau professeur de soin aux créatures magiques était en retard... Si vous lui demandiez son avis, il dirait qu'il n'aimait pas l'avoir dans les pattes. Mais il restait très curieux. Du coup, il ne s'en faisait pas trop de l'avoir à sa gauche. Quand à l'autre chaise vide un peu plus loin, il devait s'agir de celle du professeur Trelawney. Du coup il se demandait si ce n'était pas elle plutôt que le nouveau professeur qui serait à sa droite. Puis il repris le cours de sa pensée. Envoyer des rose c'est bien beau mais ça ne faisait pas tout. Considéré et reconnu comme un criminel par la justice sorcière, il n'avait pas l'autorisation d'entrer dans la prison. Mais même avec toutes les fleurs du monde, rien ne pourrait changer le fait qu'ils étaient loin l'un de l'autre depuis maintenant neuf ans.
    Et puis Minerva est entrée pour s'assurer que tout était prêt pour la répartition des nouveaux élèves. Une femme vraiment charmante et une très bonne collègue. Severus et elle se faisaient la petite guerre habituelle entre les maisons mais en fait ils s'entendaient plutôt bien. Après avoir demandé à Dumbledore, elle est reparti chercher les élèves de première année. Sev avait toujours un peu de mal avec les petits. Ils sont entrés et il se mit à chercher un visage familier. Il y avait des enfants de mangemorts qu'il n'avait jamais plus revu depuis les dernières missions. Mais ça, il s'y attendait un peu. Il y avait aussi Drago Malefoy. Severus n'avait pas vu Lucius ou Narcissa depuis un certain temps même si aucun n'avait été accusé ou emprisonné. Mais il n'y avait aucun doute quand à la descendance de ce garçon. Il sourit intérieurement de voir le résultat de l'union de deux être aussi semblables que les Malefoy. Il y avait aussi Ronald Weasley. Encore un roux qui allait faire des âneries ou jouer les lèches bottes... quel choix! Non loin de lui il y avait Harry Potter. Potter. C'était comme un fantôme du passé qui revenait hanter Severus. Cet idiot de Potter aussi pouvait être fier d'avoir une copie miniature. Il ne le sentait pas ce gamin. Out le portrait de son père sauf les yeux. Il avait les yeux de sa mère. Cela lui rappelait son amie... et Rose. Si il n'avait pas passé la plus grande partie de son temps libre à apprendre à se contrôler, Severus serait certainement en train de pleurer. Et cela n'aurait rien été en comparaison avec ce qu'aurait provoqué la vision de la personne suivante. Tout au bout, à peine entrée dans la salle, fixant presque le sol derrière les élèves, Laura Lunadeus venait de passer la porte de la grande salle de Poudlard. Lewis avait dit vrai. Dumbledore avait fait venir Laura à travers les plus jeunes élèves et lui avait indiqué la place à sa gauche. Son cœur s'emballait, il ne savait pas comment réagir. Il s'attendait à avoir un sourire auquel il pourrait répondre, un regard réjouit auquel il pourrait ajouter le sien. Mais elle ne lui offrit ni sourire, ni regard d'aucune sorte. Laura se contenta de s’asseoir, comme si elle ne le connaissait plus. Severus savait que les prisonniers n'étaient pas toujours très bien traités. Peut-être avait-elle oublié, tout simplement. Non! Elle ne pouvait pas oublier! Et il y avait la bague. Après un regard discret, ce fût une grande déception. Laura ne portait pas sa bague. Severus se moquait des élèves qui rejoignaient sa maison, il se fichait aussi de se que Dumbledore disait pour les encourager. Il était démoli. Et puis d'un coup, il revînt à ses pensées.

    « -Pardon? Mais cela défi toute logique professeur! Je suis tout sauf qualifiée pour...
    -Relevant ainsi le professeur McGonagall de ses fonctions de directrice de maison et lui permettant de se consacrer à ses activités de directrice adjointe. »

    Si il comprenait bien les deux dernières phrases, Albus venait de la nommer directrice des Gryffondors. Ce type était fou. Pourquoi faire ça? L'esprit de ce vieil homme lui échappait bien souvent. À peine avait-il vaguement compris ce qui se passait qu'un petite rousse complètement perdue était arrivée en trombe dans la grande salle. Elle regardait autour d'elle et fixa Harry, Laura et Severus dans cet ordre. Harry, c'était le survivant, Laura était juste sortie de prison et Severus... il ne savait pas du tout pourquoi, mais bon. Bien qu'il y avait quelque chose chez cette fille qui lui disait qu'il la connaissait. Mais quoi? Bah, il verrait bien.

    « Ah, professeur Hart. J'ai déjà prévenu l'assemblée de votre arrivée. »

    Bon, toujours pas. Tant pis. Il trouverait bien. Et puis le banquet repris son cours. Il avait remarqué les petites discutions entre Rolanda et Laura mais comme elle, il évitait de la regarder. Et puis en regardant simplement devant lui, son regard croisa celui de la dernière personne qu'il aurait aimé voir. Vous avez très bien compris de qui je veux parler. Il détourna les yeux du garçon et retourna à son assiette. Je vais passer outre les idées noires qu'il avait eu tout au long du repas pour passer directement à la salle des professeurs.
    La première soirée dans la salle des professeurs c'est un peu comme une after après une fête d'adolescents. Il y a ceux qui s'éclatent, ceux qui sont déjà bourrés, ceux qui se font chier, ceux qui ne viennent pas et ceux qui ne pensent déjà qu'à bosser. Vous vous doutez bien que Severus se situait dans la dernière catégorie. Mais pour lui ce n'était pas vraiment du travail. Je m'explique: Le lendemain, ça serait le premier cours avec Potter. Severus savait pertinemment qu'il venait d'une famille moldue. Il voulait donc tout simplement trouver les meilleurs questions à poser pour le perdre dès le départ. De plus, avec un peu de chance, il perdrait une bonne partie de la classe avec. Bon, bien sûr il allait tout expliquer après. Mais de voir leurs têtes surprises devant un terme du métier avait un je ne sais quoi d'incroyablement agréable. Et puis cela permet d'asseoir son autorité dès le départ. C'est ça d'être prof! Donc il était assis en train de noter les différentes plantes dont il pouvait bien parler le lendemain quand Minerva est venu jeter un œil.

    « -Severus, je vous en pris. Ne me dites pas que vous allez déjà vous mettre au travail?
    -Pourquoi pas?
    -Mais vous travaillerez tout aussi bien demain. Détendez-vous un peu.
    -Parfois je me demande si vous ne souffrez pas de personnalité multiples.
    -C'est ça, faites le malin. En attendant nous verrons bien quelle maison remportera la coupe cette année. Vous vous êtes bien défendu jusqu'ici mais la concurrence est rude cette fois. »

    Il n’osait même pas répondre à ça. La coupe était la dernière chose à laquelle il avait pensé ce soir-là. C'était peut-être ça le plan de Dumbledore. Les mettre en compétition. Là ça partait un peu loin pour lui. Heureusement, Gwyneth Hart fit son entrée. C'était le flash, l'illumination. Melissande Callagan! En la voyant de plus près, le nom était venu tout naturellement. Après tout le temps qu'il avait passé à lui courir après, il aurait été étrange que cela n'arrive pas... La jeune femme était venue à côté de lui comme pour s'assurer qu'il ne remarquait rien, ou peut-être pour faire "connaissance", qui sait ce qui se passe dans la tête de cette fille. Severus faisait mine de ne rien remarquer avant qu'elle ne soit suffisamment près de lui pour lui dire sans que les autres n'entendent.

    « Bonsoir professeur Callagan. Enfin, Hart, c'est ça? Après toutes les identités que tu nous as fourni, il est devenu difficile de suivre. »

    Il était content de voir la réaction paniquée de son interlocutrice. Cette expression il l'avait attendu très longtemps.

____________________________________
Le contrôle de soi est une force
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris K. Sanders
La petite chose fragile / Admin suprème
avatar

Messages : 30
Points : 32
Date d'inscription : 18/08/2013

Feuille de personnage
Camp: Bien
Particularité: anormalement normal(e)
Baguette: 29,6 cm, bois d'if, crin de licorne

MessageSujet: Re: Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]   Mar 20 Aoû - 13:48

    Iris aimait assez la période de rentrée. Pour commencer, elle ne supportait pas de ne rien faire. Et seule chez elle comme dans la vie, il n'y avait pas grand chose à faire. Bien sûr, elle trouvait toujours une occupation. Mais jamais autant qu'en période scolaire. Et puis, même si ils lui en faisaient baver, certains élèves savaient être sympathiques. Iris ne leur courait pas après. Et pour lui être sympathique, il suffisait de ne pas l'ennuyer et de faire ce qu'elle demandait. Enfin bref.
    Depuis quelques temps, elle avait retrouvé de vielles connaissances parmi ses collègues. Il y avait tout d'abord Cassandre Lewis. Une femme sombre en qui Iris n'avait jamais eu confiance. Et puis elle avait été Mangemort. Elle affirmait avoir changé. Ne voulant pas la juger trop rapidement, Iris lui laissait sa chance. Aujourd'hui, elle était un genre de surveillante. Théoriquement, les enseignants ont un grade supérieur aux surveillants. Ce qui la rassurait un peu. Ensuite, il y avait Severus Rogue. Lui, c'était différent. Elle savait qu'une partie de sa vie pouvait sembler similaire à la sienne. Mais leur lien s'arrêtait là. Sauf dans certains cas. Oui, de temps en temps, il leur était arrivé de parler. Dans certains moments où les élèves se faisaient particulièrement rudes, Severus savait leur faire assez peur pour les calmer un moment. Iris n'osait pas le faire elle-même. Alors même si ils restaient distants, on pouvait dire qu'ils s'entendaient plutôt bien.
    Le plus souvent possible, elle évitait Cassandre. Mais ce n'était pas le cas avec Severus. Aussi lorsqu'il était venu lui demander deux minutes, elle avait mis de côté son installation annuelle. Il avait l'air un peu hésitant. Sans parler de véritable amitié, leurs ressemblances avaient fait naître des liens. Iris ne pouvait les expliquer, mais dans certains cas, cela pouvait être rassurant. Elle l'invita à s'asseoir et se mit en face de lui.

    « -Voilà, c'est un peu délicat et j'ai besoin d'un avis extérieur.
    -Bien sûr mais délicat dans quel sens?
    -Disons que c'est assez personnel.
    -Dites-moi et nous verrons bien. »

    Il était nerveux. Pour leurs passés, chacun le savait par d'autres. Mais Severus voulait lui parler de quelque chose de plus proche. Il avait des doutes et espérait qu'Iris pourrait l'aider un peu. Il ne voyait qu'elle pour ce genre de choses.

    « -J'ai eu une discussion avec Miss Lewis. Je suppose que vous avez déjà entendu parler de Laura Lunadeus.
    -Oui, en effet. Mais je ne vois pas bien pourquoi parler d'elle maintenant.
    -Lewis a laissé entendre que Dumbledore la ferait venir pour enseigner cette année.
    -Vous êtes sûr? Non, parce que je ne suis pas certaine que rassembler deux anciennes partisanes de vous-savez-qui dans l'école soit une bonne idée.
    -Elle est différente, je vous assure.
    -Je ne demande qu'à vous croire. Surtout si elle devait venir ici.
    -J'en conclu que vous n'avez pas plus d'informations à ce sujet?
    -Non en effet. Si je peux me permettre, pourquoi ces questions?
    -Je... J'ai eu une relation avec elle, et j'admets que de ne pas la voir depuis aussi longtemps me pèse une peu.
    -Oh. Je vois. Je suis désolée, mais en effet je ne peux pas vous aider.
    -Ce n'est rien. Mais, sans vouloir trop insister, Laura est vraiment quelqu'un de bien. Elle a commis pas mal d'erreurs, mais elle m'a beaucoup aidé et sorti de pas mal d'ennuis.
    -Et bien je ne dis pas que j'irais la visiter tous les jours, mais si elle devait venir à Poudlard comme l'a dit Lewis, je m'arrangerais pour lui laisser sa chance. »

    Severus méritait vraiment un tel cadeau. Iris n'aimait pas beaucoup l'idée de devoir travailler avec cette fameuse Lunadeus. Mais si il la disait si bien, elle lui donnerait sa chance comme à n'importe qui. Après tout, mis à part les rumeurs urbaines, Iris n'avait jamais eu affaire à elle. Et puis elle verrait bien. Il y avait aussi une chance que Cassandre n'ait raconté cela que pour affecter Severus. Il était de notoriété public que ces deux-là ne s'entendaient pas particulièrement bien. Mais Iris ne se mêlait pas des affaires des autres tant qu'ils ne lui demandaient pas.
    Après avoir fait sa petite installation de bureau, elle alla dans la grande salle. Certains enseignants y étaient déjà. Albus faisait la répartition des places. Bah oui, autrement vous croyez qu'Iris se trouverait entre Hagrid et le professeur Quirrell? Elle se trouvait donc bien encadrée entre ces messieurs lorsqu'elle vit Severus arriver tout aussi préoccupé que tout à l'heure. Cela n'avait rien de surprenant. Il s'assit et sembla faire la tête jusqu'à l'arrivée des élèves. Après cela, il aurait put danser le cancan sur la table, Iris n'aurait rien remarqué. Elle était trop absorbée par les enfants qui prenaient place. Elle les connaissaient tous. Tous n'étaient pas en cours avec elle, mais elle se préoccupait d'eux tout de même. Puis ce fut à Minerva de faire son entrée. Elle annonçait l'arrivée des élèves de première année. Iris se redressa sur son siège et pris une grande respiration. Commença un défilé de jeunes adolescents. Là en revanche, elle ne connaissait pas grand monde. Voire même personne. Elle remarqua une tête rousse qui indiquait certainement un Weasley. Elle en avait déjà vu passé dans ses classes. Est-ce qu'elle aurait aussi celui-là? Elle verrait bien. Près de lui se tenait  le jeune Harry Potter. Iris pouvait le reconnaître en ayant connu ses parents. Il leur ressemblait beaucoup. Pauvre garçon. Mais la jeune femme fut coupée dans sa réflexion lorsque les élèves s'écartèrent pour en laisser passer une autre. Elle, Iris n'eut aucun mal à la reconnaître. Ses yeux et son teint pâle ne pouvaient pas tromper. Au moins, Severus serait content. Un frisson la parcourut lorsque son regard croisa celui de Laura qui sembla ne pas la voir. Au fond, ce n'était peut-être pas plus mal.
    La répartition commença et elle ne pensa plus à Laura. Iris essayait de retenir le plus de noms possible. Finalement, elle en connaissait déjà pas mal. Depuis quelques temps, les enfants d'anciennes fréquentation lointaines arrivaient. Cette année ne fut pas épargnée.

    « -Bienvenue à vous chers première année et bienvenue à ceux qui sont là depuis plus longtemps. Peut-être trop longtemps me direz-vous. *rire collectif* Mais souhaitons également la bienvenue au professeur Lunadeus qui enseignera les sortilèges cette année. Le professeur Flitwick qui occupait ce poste les années précédentes pourra -à sa demande- vous enseigner différents arts. Cela semblait lui tenir à cœur et qui étais-je pour lui refuser. *rire collectif plus forcé qu'autre chose* De plus, je suis certains que vous étiez tous au courant que notre professeur de soins aux créatures magiques nous avait quitté. Accueillons donc votre nouvelle enseignante qui... qui n'est pas encore arrivée. J'ajouterais que le professeur Quirrell assurera les cours de défense contre les forces du mal. Bonne chance à tous les quatre. »

    Voilà qui était nouveau. Deux nouveaux enseignants d'un coup. Les élèves applaudirent docilement et le directeur poursuivit.

    « J'ai également procédé à quelques changements au niveau des la direction des maisons. La direction générale est assuré par moi, secondée par le professeur McGonagall. Le professeur Chourave dirigera la maison Poufsouffle  une fois de plus, le professeur Flitwick prendra en charge la maison Serdaigle, le professeur Rogue s'assurera du bon fonctionnement de la maison Serpentard et les Gryffondors seront gérés par le professeur Lunadeus relevant ainsi...
    -Pardon? Mais cela défi toute logique professeur! Je suis tout sauf qualifiée pour...
    -Relevant ainsi le professeur McGonagall de ses fonctions de directrice de maison et lui permettant de se consacrer à ses activités de directrice adjointe. »

    Sur ce point-là, elle avait raison. Mettre le professeur Lunadeus directrice de maison n'était pas une très bonne idée. Du moins, c'est ainsi qu'Iris voyait les choses. Un ancien mangemort directeur des Serpentards, elle avait eut du mal à l'admettre. Mais en apprenant à le connaître, ça avait finit par rentrer. Mais la réputation de Laura était bien différente. Pendant un temps, elle avait été connue par son sadisme comparable à celui de Bellatrix Lestrange. Vous iriez, vous, mettre Bella directrice des Gryffondors? Non. Et bien pour Iris, c'était pareil.
    Une fois de plus, sa rêverie fut interrompue. Une jeune femme, plutôt petite et menue sous sa chevelure rousse, arriva toute essoufflée dans la grande salle. Il devait s'agir du professeur de soin aux créatures magiques.

    « Ah, professeur Hart. J'ai déjà prévenu l'assemblée de votre arrivée. »

    C'était bien cela. Les applaudissements qui suivirent ne pouvaient qu'annoncer le bonheur de ceux qui avaient pris cette option. Sur le coup, elle se trouva un peu vexée. C'est vrai, elle aussi enseignait une matière facultative. Pourquoi personne ne l'avait jamais applaudit comme cela. Même lorsqu'elle était arrivée à l'école la première année. Un petit coup de cafard pris le professeur Sanders.
    Après le repas, les directeurs de maisons accompagnaient leurs élèves jusqu'à leurs salles communes. Iris n'était pas directrice. C'est donc lentement qu'elle se dirigea vers la salle des professeurs où la première soirée s'achevait toujours. Et comme toujours, elle se posa dans un coin à l'écart en attendant que cela passe juste histoire de dire: oui, oui, je suis venue. Cette année, elle alla tout de même voir Severus qui, comme toujours, était dans ses papiers.

    « -Alors, Lewis n'avait pas menti cette fois.
    -Non, en effet. C'est surprenant.
    -J'espère que vous vous retrouverez sans problème tout les deux.
    -Je l'espère aussi. Merci. »

    En voyant Minerva qui s'approchait, Iris sourit timidement à Severus avant de partir dans un coin  plus tranquille. De là, elle pouvait voir de Filius avait déjà bien entamé la bouteille d'hydromel, que le professeur Hart n'allait pas bien s'entendre avec Severus, et que Laura n'allait pas bien s'entendre avec le professeur Hart. En la voyant avec le maître des potions, Laura lui faisait un regard tueur qui ne semblait pas toucher la victime rousse. Tout ces petits jeux amusaient bien Iris qui ne se mêlait pas à la foule. La plupart de ses collègues s'intéressaient beaucoup au professeur de sortilèges. Ils faisaient connaissance. Même si elle avait promis de lui laisser sa chance, Iris n'irait pas directement la voir. Elle était bien trop timide et bien trop impressionnée pour ça. Pour beaucoup, Iris Sanders était asociale, froide et dépressive. Vous imaginez le tableau fait aux nouveaux enseignants. D'autant plus qu'elle n'avait jamais démentit ces accusation. Et avec son comportement, elle venait presque les confirmer involontairement. La seule personne capable de dire que c'était faux avait la réputation d'être un peu pareil, mais en plus terrifiant. La terreur des cachots, l'ogre des potions, le vampire de l'enseignement à Poudlard. Vous savez de qui je veux parler. Tout ça pour dire que même parmi ses collègues, Iris avait toutes les raisons du monde de se sentir abandonnée. Mais elle était trop peu aventureuse pour leur demander de l'attention ou un quelconque soutient.
    Une fois la plupart des enseignants partis, Iris se décida à passer dans sa salle de cours pour y ranger des livres complémentaires. Dès demain, la salle accueillerait les premiers élèves de l'année. Iris était à la fois toute excitée et pleine d'appréhensions. Si vous demandiez aux élèves qui était le professeur Sanders, ceux qui n'avaient pas l'étude des runes au programme ne sauraient pas vous répondre. Et encore, ceux qui ne venaient en cours que parce que leurs parents l’exigeaient ne se préoccupaient que très peu de la personne qui leur accordait son attention. Une femme discrète et très peu exigeante. Très vite, Iris sentit la fatigue monter en elle et décida qu'il était temps de se replier au fond de son lit.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-hogwart.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]   Dim 29 Sep - 19:50

.
.
.

Comme chaque premier septembre depuis ses onze ans, la jeune fille se tenait au bout de la table de sa maison, la plus éloignée possible de la table des professeurs. Car comme chaque étudiant de Poudlard finit par le savoir, seul les gens ‘’populaires’’ et ‘’aimés’’ s’y installe à chaque banquet. Comme pour hiérarchiser cette fabuleuse maison qu’est-celle des Lions. Sans doute est-ce une façon de montrer les plus beaux atouts de chaque maison aux premières années intimidés, tout en simulant un intérêt profond pour l’équipe enseignante, Roxann n’en avait aucune idée et s’en foutait d’ailleurs royalement. A vrai dire, la seule chose qui occupait toute son attention en ce moment c’était le sourire étincelant de son petit-ami, assis justement à l’autre bout de la trop longue table des rouges or. Bien sûr, elle savait qu’elle devrait faire autre chose que de le regarder, par exemple, elle pourrait tenter de prendre part aux conversations autours d’elle, ou bien, pouvait-elle lever les yeux vers la table des professeurs pour y remarquer les changements, et ainsi s’esclaffer comme certains sur l’apparition de deux nouveaux enseignants. Mais loin de là était ses pensées.

Ce qui sorti la jeune fille de sa contemplation niaise fut le silence soudain qui frappa la salle, en effet, le Directeur venait de se lever, et il commença son long discourt..

« -Bienvenue à vous chers première année et bienvenue à ceux qui sont là depuis plus longtemps. Peut-être trop longtemps me direz-vous. *rire collectif* Mais souhaitons également la bienvenue au professeur Lunadeus qui enseignera les sortilèges cette année. Le professeur Flitwick qui occupait ce poste les années précédentes pourra -à sa demande- vous enseigner différents arts. Cela semblait lui tenir à cœur et qui étais-je pour lui refuser. *rire collectif plus forcé qu'autre chose* De plus, je suis certains que vous étiez tous au courant que notre professeur de soins aux créatures magiques nous avait quitté. Accueillons donc votre nouvelle enseignante qui... qui n'est pas encore arrivée. J'ajouterais que le professeur Quirrell assurera les cours de défense contre les forces du mal. Bonne chance à tous les quatre. »

Roxann applaudit, et tourna la tête vers la table des professeurs, tout en évitant soigneusement le regard du vieux directeur, qui justement enchaina :

« J'ai également procédé à quelques changements au niveau de la direction des maisons. La direction générale est assurée par moi, secondée par le professeur McGonagall. Le professeur Chourave dirigera la maison Poufsouffle  une fois de plus, le professeur Flitwick prendra en charge la maison Serdaigle, le professeur Rogue s'assurera du bon fonctionnement de la maison Serpentard et les Gryffondors seront gérés par le professeur Lunadeus relevant ainsi le professeur McGonagall de ses fonctions de directrice de maison et lui permettant de se consacrer à ses activités de directrice adjointe. »

Intriguée malgré elle par le changement de sa directrice de maison, la jeune fille applaudit une seconde fois, partagée entre l’envie de protester (McGonagall n’était pas si vieille après tout… ) et s’enthousiasmer (enfin du changement !). Mais elle n’eut pas le temps de se décider que déjà, une petite femme rousse entra dans la grande salle, sous le sourire joyeux du directeur :

« Ah, professeur Hart. J'ai déjà prévenu l'assemblée de votre arrivée. » Chantonna le vieux sorcier, alors que la petite femme essoufflée s’installa a sa place sous un tonnerre d’applaudissement.

*Ce doit être la prof de Soin aux Créatures Magiques.* trancha-t-elle intérieurement, avant d'être interrompu par un gargouillement de son pauvre estomac. C'est donc affamée qu'elle porta son regard sur son assiette qui ne tarda pas à se remplir.. De viande... Lui coupant ainsi l'appétit.

Lasse et dégoutée, elle jeta un autre coup d’œil vers la table des professeurs, tout en repoussant son assiette, pour jauger la nouvelle arrivée qui lui semblait sympathique, mais sans plus.
Elle balaya ensuite la salle du regard, et de croiser celui d’une fille sans aucun doute de première année qui semblait très pâles aux yeux de la rouquine. La nouvelle gryffondor, dont le visage arrivait à peine au niveau des épaules des autres personnes assissent autours d’elle, lui lança un regard terrorisé. Ses petites mains fines étaient posées de part et d’autres de son assiette, sur laquelle elle sembla jeter son dévolu quelques secondes seulement après avoir croisé le regard de Roxann. Cette dernière ressentie l’apparition d’une boule dans son estomac lorsque les souvenirs de sa première rentrée à Poudlard resurgirent dans son esprit. Cette rentrée-là n’avait pas été des plus joyeuses pour la canadienne. Son accent et sa culture différente avait fait d’elle la bête noir des autres premières années, et son premier repas avait été soldé par une nuit de larmes.. Qui fut la première d’une bien longue série..

Roxann se fit intérieurement la promesse de ne pas laisser cette fille vivre ça à son tour, puis voulu prendre un pichet de jus de citrouille, que visiblement sa voisine de table n’eut pas l’air d’apprécier de se prendre sur la robe..

*oh Merlin tout puissant, je vous en supplie.. Pas encore le bureau du Directeur!*


NB --> IRL : Je laisse la suite à qui la veut, de préférence un professeur (histoire d'engueuler Roxann qui après tout, vient d'arroser une de ses camarades a grand renfort de jus de citrouille) OU si il y a une fille volontaire pour devenir la némésis de Roxann, ou bien son amie.. x)
Revenir en haut Aller en bas
Laura S. Lunadeus
L'esprit libre / Admin suprème
avatar

Messages : 122
Points : 162
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Probablement dans mon bureau

Feuille de personnage
Camp: Bien
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de houx; 30,3 cm; crochet de basilic

MessageSujet: Re: Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]   Dim 29 Sep - 21:13

[IRL] Oh, oui, moi moi moi!!!! Je veux te crier dessus pour le jus de citrouille! ^^ Mais t'en fait pas, ça va pas être trop méchant...

Alors oui, il y a une petite chose que je n'ai pas dite tout à l'heure. Avant d'aller dans la salle des professeurs, avant d'accompagner les plus jeunes à leur salle commune, j'avais eu un petit détail à régler. Rien de bien méchant. Bien qu'un peu impressionnant pour moi tout de même.
Durant le repas, Une jeune fille avait renversé du jus de citrouille sur sa voisine de table. Pour tout vous dire, je n'avais strictement rien remarqué. Mais alors pas une miette. Sauf que la scène n'avait pas du tout échappé à ce cher directeur. Jamais il ne me laissera en paix cet homme. Mais bon, il est en quelque sorte mon sauveur et maintenant mon supérieur. Suis-je réellement aussi naïve que cela? Il faut croire que oui. Enfin, il m'avait demandé de régler le problème. Allez savoir ce qu'il entendait par là...
Donc, lorsque le directeur me fit signe en fin de repas, j'étais bien gentiment allé voir ce qu'il me voulait. Oh à quel point j'allais le regretter!

-Deux de vos élèves ont eu un petit problème avec le jus de citrouille. Vous voyez, vers le bout de la table.
-... Oui?
-Alors vous êtes leur nouvelle directrice de maison. Allez régler cette affaire.
-Qu.. Quoi? Moi? Mais vous m'en voulez ou je me fait des idées?
-Mais non, prenez cela comme une entrée en matière.
-Une entrée en matière, hein? Pff, bon, allons-y.

C'était donc sans aucune motivation que je marchais en direction des deux jeunes filles. Plus j'avançais, plus je me rendais compte que j'étais ridicule. Non mais sans blague! Moi, du haut de ma silhouette de zombie et mes yeux flippants, j'allais devoir régler un problème de jus de citrouille. J'allais surtout avoir droit à des rires à moitié cachés, oui. Au fond, j'étais habituée. Mais là c'était différent. Remarquez, si je devais passer pour un originale, autant le faire correctement. Tout en marchant, je changeait ma posture pleine de doutes pour paraître plus assurée. Malgré tout, mes mains se refermaient sur mes manches encore trop longues malgré mes reprises de couture. Enfin, j'arrivais devant (ou plutôt derrière) les jeunes filles.

-Mesdemoiselles? Puis-je vous demander de me suivre quelques instants?

Je les entraînais un peu à l'écart pour être plus tranquilles. Je cherchais encore quoi dire lorsque nous nous sommes retrouvées les unes en faces des autres.

-Alors, qu'est-ce que c'est que cette histoire de jus de citrouille?

Oui, je sais, c'est le genre de questions qui ne servent à rien. Mais je n'ai pas trouvé mieux sur le moment. Ne soyez donc pas si rudes avec moi...

____________________________________

La lumière prend parfois forme humaine
Il y a des personnes dont on ne peut se passer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-new-hogwart.fr1.co
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le banquet d'arrivée (1 Septembre 1991) [PV tous]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» 30 septembre 1991 et le visage d'un putschiste
» Le discours du 27 septembre 1991, un discours historique
» l'autre discours du 27 septembre 1991
» (septembre 1991) le grand départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une nouvelle histoire pour Poudlard :: Rez-de chaussé :: La grande salle-
Sauter vers: